Semaine 36, 2010-04-12

Le compte à rebours se poursuit
mardi 13 avril 2010 par Hubert Simard

Lundi 12 avril 2010 - Un nouveau groupe d’acheteurs pour Montjoye

La semaine commence avec l’annonce dans La Tribune, sous la plume de Jonathan Custeau, d’un nouveau groupe d’acheteurs pour la station de ski Montjoye, le précédent s’étant désisté. Le propriétaire, Serge Couture, s’impatiente et affirme qu’en l’absence d’un chèque de caution de 50 000 $, il procédera au démantèlement dans les semaines prochaines. Il était parmi les acheteurs potentiels des installations du Mont-Orford à l’occasion de la visite du 8 avril. Il n’hésite pas à exprimer sa vision négative de l’avenir des deux stations de ski. « Il y a des grandes possibilités que Montjoye n’existe plus l’an prochain comme station de ski. Et j’ai le même feeling pour Orford. »

Mardi 13 avril 2010 - La CCIMO attaque SOS Parc Orford

Un mouvement s’exprime pour faire rentrer SOS Parc Orford dans le rang. La semaine précédente, le 26 mars, le syndicaliste représentant des employés de la station de ski, Marc Bellemare, dénonce la coalition dont certains membres s’expriment contre le projet de lien mécanique de Vertendre vers le Mont-Orford. Ce projet traverserait une partie du parc réservée à la conservation.

Cette semaine, c’est au tour de la Chambre de commerce et d’industrie de Magog-Orford. La Tribune, en page 2, affiche « "On commence à être à bout de patience " Le président de la Chambre Magog-Orford s’en prend à SOS Parc Orford ». Selon Guy Plante, les remontées mécaniques contribueraient à la relance de la station de ski. Les promoteurs immobiliers paieraient des redevances.

La virulence des attaques est due à l’exigence par la ministre Beauchamp d’un consensus régional pour apporter des modifications à la loi 90. Les intervenants auront l’occasion de s’exprimer sur ce sujet en commission parlementaire.

De son côté Dany Jacques, du Reflet-du-Lac complète les informations sur la visite des installations du 8 janvier.

La liste des acheteurs potentiels qui ont visité la station de ski s’établit de la manière suivante :

  • Stations de ski
    • Saint-Sauveur
    • Bromont
    • Monjoye
    • Sutton
    • Owl’ Head
    • Resort of the Canadian Rockies (RCR, propriétaire du Mont-Saint-Anne et de Stoneham à Québec)
    • Mont Ste-Marie (Outaouais)
  • Propriétaires immobiliers
    • Vertendre
    • André L’Espérance
  • Gestionnaire
  • Coopérative
    • Coopérative de solidarité du Mont-Orford

Selon le Reflet-du-Lac le déficit de 2008-2009 serait de l’ordre de 1 M $ alors que le gouvernement aurait complété la mise de fonds avec 1 M $ supplémentaire. D’autres ont rapporté un déficit de de 2 M $. Une analyse des états financiers permettra éventuellement de comprendre les nuances.

Vertendre se désiste tout en laissant la porte ouverte à des partenariats. Plusieurs expriment la crainte qu’un joueur soit tenté de payer la caution et de démanteler les installations. Selon le député Pierre Reid, le gouvernement a pris les précautions nécessaires pour éviter cette situation.

Les membres de la COOP sont sortis « ébranlés » mais ils poursuivent leurs démarches pour présenter un plan d’affaires viable. Dans un message aux membres intitulé « Un nouveau modèle d’affaires dont le fondement sont les gens eux-mêmes » les représentants de la COOP qualifient la situation économique de « difficile » pour la montagne et le golf. Ils confirment la tenue d’une assemblée générale des membres avant le dépôt de l’offre.

Les questions sur les coûts de mise à niveau des bâtiments de la station de ski soulèvent des enjeux majeurs. Investir 13 M $ pour répondre aux exigences du code du bâtiment ou démolir pour reconstruire à neuf ? C’est la question posée dans un rapport de la firme Atelier architecture de Sherbrooke commandé par la SÉPAQ. Un reportage de Josée Cloutier pour TVA Sherbrooke.

Mercredi 14 avril - Perspectives sur la Commission parlementaire

PDF - 43.3 ko
Participants et horaire
Commission Loi 90

La commission parlementaire sur la loi 90 aura lieu à Québec le mardi 20 avril et le mercredi 21 avril. Jean-François Gagnon de La Tribune rapporte les propos du député d’Orford, Pierre Reid à l’effet que l’opposition était contre la tenue de la commission parlementaire en région.

La question des liens entre la station de ski et les terrains privés sera au cœur des discussions. Le jeu politique se fera sur l’évaluation du consensus autour de cette question. La ministre Beauchamp a clairement signifié que la région avait la responsabilité de générer un consensus sur cette question et que l’opposition parlementaire serait également responsabilisée sur ce sujet. Jean-François Gagnon rapporte les propos du député de Johnson, Étienne-Alexis Boucher (PQ).

Essentiellement, le député reconnaît que les liens peuvent recevoir un avis favorable du point de vue du critère de l’acceptabilité sociale mais qu’il y a matière à discussion du point de vue économique et environnemental. Le président de l’association du PQ dans Orford, Michel Breton, affirme que les militants péquistes du secteur sont favorables aux projets de liens.

La morosité s’installe

Josée Cloutier, de TVA Estrie, sonde les élus Gérard Marinovich, préfet de la MRC de Memphrémagog et Vicki May Hamm sur le sentiment d’abandon exprimé par les intervenants du milieu.

Jeudi 15 avril - Relance du fonds de relance

Dany Jacques, dans le Reflet-du-Lac, fait état de la poursuite des travaux au CLD pour remplacer le projet de fonds de relance qui était basé sur une hausse de 0,25 % de la taxe de vente du Québec. La controverse et le rejet de cette solution par le gouvernement ont obligé les élus et le milieu à reprendre les analyses sur un moyen acceptable de générer un fonds d’investissement de 1 M $/an. Selon la mairesse, Vicki May Hamm, les utilisateurs et les bénéficiaires des activités sur la montagne seraient mis à contribution. Toutefois, la solution retenue serait dévoilée avant la fin du mois d’août, trop tard pour que les soumissionnaires puissent en tenir compte dans leurs propositions d’achat des installations.

La vente en morceaux de la station de ski Monjoye se poursuit et Jean-François Gagnon de La Tribune suit les relations difficiles entre un groupe de citoyens qui veut déposer une offre conditionnelle à l’achat des terres par le Canton de Hatley et le propriétaire, Serge Couture, qui veut préserver ses perspectives de ventes d’équipement.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 712 / 77143

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actualités  Suivre la vie du site Compte à rebours hebdomadaire 2010   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.0 + AHUNTSIC

Creative Commons License